Ligue de Défense des Alpilles - Hotel de Ville - BP n°20 13990 Fontvieille
secretariat.lda@orange.fr

Aérodrome et Karting Eyguières (notre courrier hors pièces jointes)

Monsieur le Préfet des Bouches du Rhône

Préfecture

Boulevard Paul Peytral

13282 MARSEILLE CEDEX 20

 

Fontvieille,

Le 28 mars 2021

Objet :

Aérodrome – Karting sur la commune d’Eyguières

Monsieur le Préfet,

La ligue de défense des Alpilles est très sollicitée par ses adhérents et les habitants concernant le devenir de l’aérodrome et du karting d’Eyguières. Pour éviter des troubles qui ne manqueront pas de se produire sur la zone de l’aérodrome, la LDA vous demande, Monsieur le préfet, en vertu des articles du code de l’environnement en (annexe 4) Article L121-17 III , Article L122-1-1° et II, Article L123-1, L123-3, Article L123-1-A, de bien vouloir organiser une enquête publique afin d’informer la population d’Eyguières et alentour de l’ensemble des projets prévus par la SEMOP  qui auront un impact direct sur leur qualité de vie, leur santé et leur environnement.

Commune d’Eyguières,

L’aérodrome

Dans cadre de la décentralisation des Aéroports Français propriété de l’état, la commune d’Eyguières a bénéficié gratuitement depuis le 1er janvier 2007 du transfert à son profit de l’aérodrome Salon Eyguières.

L’aérodrome accueille principalement des activités liées :

  • Aviation légère de loisirs (avions légers, vol à voile, planeurs)
  • École d’aviation
  • Activités de voltige aérienne
  • Drones
  • Paramoteur
  • Aéromodélisme.

Il est ouvert à la circulation aérienne publique. Le trafic actuel est limité à un trafic de loisir avec un parc de 157 appareils.

L’aérodrome avait pour objet la promotion des sports aériens ainsi que la gestion du domaine aéronautique de la plateforme

L’aérodrome était réservé aux activités de loisirs. Il était géré à 100% par l’ AUPASE association bénévole loi 1901 créée en 1993. La convention d’occupation domaniale signée entre l’AUPASE et la Mairie pour une durée de 5 ans a pris fin en 2015. Deux avenants ont permis de la prolonger jusqu’au 31 décembre 2017.

L’aérodrome, état des lieux des constructions (en annexe 1)

Le karting

La zone karting était gérée par des personnes privées dont la concession n’a pas été renouvelée.

Faisant suite à un appel à projet, la Mairie a choisi la société ZF GRAND PRIX pour exploiter la zone karting. Une convention d’autorisation du domaine public a été signée le 1er Aout 2017 pour une durée de 5 ans

La société ZF GRAND PRIX souhaitait développer plusieurs activités

– une école et des stages de pilotage de loisirs ouverte à tous.

– une école d’apprentissage de pilotage moto destinée aux enfants.

– organisation pour les licenciés de courses et d’évènements de compétition

La zone karting et moto état des lieux en annexe 2

Actuellement ZF GRAND PRIX n’est plus gestionnaire du karting. Le conseil municipal du 13 décembre 2017 a validé le changement de mode de gestion bénévole en une gestion commerciale par la Constitution d’une société d’économie mixte à opération unique (SEMOP) avec attribution d’une délégation de service public portant sur l’aérodrome et la zone dédiée aux sports mécaniques (Karting &motos ) sur la commune d’Eyguières.

 Ce que nous savons du projet. Seule la société NGE a répondu à l’appel à projet

Le projet considéré comme étant « très abouti » par les services municipaux, stipulerait :

  • qu’il « pourrait s’avérer pertinent d’envisager un allongement de la piste pour une longueur totale de 2000 mètres.
  • La nécessité de création de nouveaux hangars sur 3 lignes pour une surface d’environ 3 000 m² alors que les hangars actuels comportent déjà plus de 19 000 m².de surface mentionnée dans le rapport de présentation du PLU d’Eyguières. Et le règlement limite la surface à 20 000 maximum !

Quelle est alors la surface réelle des hangars actuels ? Que propose de construire NGE ?,

– la construction d’un restaurant.?

– une centrale photovoltaïque au sol sur 18 ha !!

Comment le concessionnaire, NGE, entend-il procéder pour obtenir les autorisations nécessaires à cet allongement de la piste située en pleine réserve naturelle ? (Annexe 3)

– La surface envisagée pour les panneaux photovoltaïques au sol serait d’environ 18 hectares dont l’emplacement n’est pas défini mais simplement évoqué comme en dehors du parc naturel. . Or, l’aérodrome se trouve totalement inclus, tant dans le « Parc Régional des Alpilles et au ¾ dans la Réserve naturelle nationale des Coussouls de Crau. À titre informatif, le décret régissant la « Réserve naturelle nationale des Coussouls de Crau » promulgué en 2001 par le gouvernement de Lionel Jospin comporte en son annexe la liste des parcelles englobées dans la zone protégée (dont l’aérodrome fait partie). L’annexe d’un décret du Premier Ministre n’est pas sujette à négociation. En conséquence, une installation de 18 hectares au sol de panneaux photovoltaïque n’est pas réalisable sur le site. Envisager le recours à des « mesures compensatoires » serait voué à l’échec considérant le décret cité supra.

– Le projet envisagerait d’installer une école de voltige en utilisant des appareils type Extra 330 : les plus bruyants ! Et il opterait pour de la voltige sur axes parallèles soit 2 fois plus d’avions en simultané…nous imaginons le bruit ! et la pollution !

 Jusqu’à présent l’aérodrome ne posait pas de problème particulier sauf quelques plaintes rares concernant le bruit généré par ses activités.

Le karting posait plus de problèmes en prenant certaine liberté pour édifier des constructions sans autorisation dans les années 2000… rappelé à l’ordre par le Maire du moment.

La LDA n’est pas habilitée à commenter le mode de gestion choisi par la Mairie, cependant elle est très attentive à tous les projets qui ont un impact direct sur les habitants et l’environnement dans les Alpilles. Dans ce projet nous ne sommes plus dans des activités de loisirs mais commerciales à but lucratif avec des projets que nous ignorons. Activités qui auront obligatoirement un impact sur la qualité de vie des habitants (bruit, pollution atmosphérique, risque accident) Ces deux activités sont dans une zone très protégée (réserve nationale des coussouls de Crau, Zone Natura 2000, etc…)

Tous les documents officiels charte du PNRA, SCOT , PLU, Natura 2000 recommandent de ne pas augmenter les constructions et l’impact des activités. LDA suppose que l’étude d’impact environnementale obligatoire pourrait lever le voile sur les projets à venir.

Une aberration, le PNRA n’a pas été consulté sur ces projets, ce qui en dit long sur le comportement du Maire d’Eyguières.

Le Maire ne veut pas communiquer les documents concernant l’étude d’impact du bureau d’étude GLIDE CONCEPT basé à Gap. Il ne respecte pas les prescriptions du code de l’environnement (annexe 4) Article L110-1- 3, AL110- 4

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, mes respectueuses salutations.

La présidente de la ligue de défense des Alpilles

Pièces jointes :

  • Document : Présentation de la Ligue de Défense des Alpilles

  • Annexe 1

  • Annexe 2

  • Annexe 3

  • Annexe 4

  • Copie :

  • Monsieur le président du PNRA

  • France Nature et Environnement 13

  • Madame, Martine VASSAL, présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence

  • Madame Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique et solidaire