Ligue de Défense des Alpilles - Hotel de Ville - BP n°20 13990 Fontvieille
secretariat.lda@orange.fr

MAUSSANE LES ALPILLES LE PROJET DE RÉSIDENCE DE LOISIRS DES BASTIDES DE MONBLAN DÉFINITIVEMENT ANNULÉ

LA FIN D’UNE LONGUE LUTTE DE PLUS DE VINGT ANS

(voir article de janvier 2018)

Face à l’importance des enjeux paysagers et à l’impact environnemental et social de cet aménagement, la Ligue a tenu bon et s’est opposé à trois permis de construire successifs depuis 1999.

Les raisons essentielles de notre opposition ont été :

– la préservation d’un paysage emblématique et le maintien de terres agricoles (prairies patûrées) à la limite du village de Maussane les Alpilles entourant  le hameau ancien de Monblan en piémont des Alpilles, riverain d’un cône de vue classé remarquable par la Directive Paysage Alpilles, menacé par la construction de 117 logements de loisirs avec piscine et équipements.

– le refus d’un tourisme de masse face à un projet d’une capacité d’accueil de 500 habitants totalement contraire à l’orientation de la Charte du Parc privilégiant un tourisme intégré et ses conséquences sur la vie du village.

– l’impact sur la consommation d’eau potable face au constat général de l’appauvrissement de cette ressource.

– la méconnaissance de risques d’inondation liés à la présence du Gaudre de la Foux bordant le terrain.

 

Une procédure longue et complexe

Pour le troisième et dernier permis de construire déposé en 2012, deux jugements de la Cours Administrative de Marseille et deux pourvois au Conseil d’Etat se sont succédés.

Après l’audience du 30 novembre 2017, l’arrêt du 21 décembre 2017 de la Cour Administrative d’Appel de Marseille avait prononcé l’annulation du permis.

La municipalité parallèlement avait  décidé, dans le cadre de son Plan Local de l’Urbanisme en Juillet 2017, de reclasser en Zone Agricole les parcelles concernées par le projet.

Pourtant lors du Conseil Municipal du Jeudi 27 Février 2020, la même municipalité qui avait cette dernière possibilité de recours, a décidé de se pourvoir à nouveau en cassation devant le Conseil d’Etat.  Ce pourvoi n’a pas abouti.

Le Conseil d’Etat a confirmé l’annulation du permis de construire des Bastides de Monblan en décembre 2020.

Nous espérons que le classement de ces prairies en Zone Agricole dans le Plan Local de l’Urbanisme les protégera définitivement de toute construction.

Nous y veillerons particulièrement.